Quelles sont les qualités et compétences du Community Manager ?

Les qualités et compétences du community manager - Mounir Digital - En-tête

Les qualités et compétences du Community Manager

Le community management n’est pas un métier bien vieux. Il est en pleine expansion et de ce fait la question se pose : quelles sont les qualités et compétences du Community manager ? Que ce soit pour vous diriger dans cette branche ou juste pour votre culture personnelle ou professionnelle, cet article pourra sûrement lancer le point de départ et apporter quelques réponses à vos questions. Et comme d’habitude, n’hésitez pas à donner votre avis et vos suggestions : écrire en sachant qu’on est lu est toujours plus agréable 😊

L’histoire du Community manager

A votre avis, quel âge a ce métier ?

10 ans, c’est l’âge qu’on lui donne. Avec l’émergence des premiers réseaux sociaux, les entreprises ont commencé à s’intéresser et à y voir plus que des simples relations qui discutent du bon vieux temps :  le premier Community manager a été recruté.

« Simple » exécutant, il était chargé de poster des messages puis d’analyser les retours. Domaine très flou, il était le seul à connaître son métier et avait une certaine autonomie. Puis les marques ont constaté que de plus en plus de prospects venaient des réseaux.

Le métier a pris un nouveau tournant avec l’élaboration de stratégies marketing de plus en plus poussées et de plus en plus innovantes. Aujourd’hui, après 10 ans, le community management entre dans une stratégie complète. Ce n’est, parfois, plus une seule personne mais des dizaines à veiller au bon fonctionnement de cette stratégie.

Même s’il est quelquefois mésestimé, le community management est en passe de devenir un poste essentiel au sein de n’importe quelle entreprise. Le métier de CM a encore de belles années devant lui !

Infographie cm- les qualités et compétences du community manager - Mounir Digital

La différence entre le Community manager et le Social Média Manager

Voilà une question que je me suis posée à maintes reprises lorsque je suis entrée en formation de CM, sans jamais vraiment oser la poser. Je profite donc de cet article pour y répondre car je suis sûre de ne pas être la seule à m’être torturé l’esprit.

En clair : le community manager est l’exécuteur et le Social Média Manager est le penseur. C’est très réduit, mais c’est censé être cette définition. Le CM sera sous la responsabilité stratégique du SMM.

Là ou le CM va être dans une posture opérationnelle, le SMM sera vraiment dans l’analyse, la réflexion et la préparation. Alors, encore une fois, c’est la définition. Après avoir eu des cours de stratégie, de reporting, d’Analytics, de KPI et de marketing… je n’étais plus bien certaine que je n’étais pas en train d’apprendre les deux métiers. A mon humble avis, si cette barrière a existé, elle n’existe quasiment plus (sauf peut-être dans les très grandes entreprises). Aujourd’hui, un Community manager est un Social Média Manager.

Les qualités essentielles

Important à savoir et à retenir : une qualité, c’est inné. C’est ce qui fait de vous ce que vous êtes. Une compétence peut s’apprivoiser, s’apprendre et se perfectionner. Nuance qui a son importance !

La curiosité

C’est pour moi LE point le plus important. Sans curiosité, pas d’intérêt. Sans intérêt, pas de création ni d’innovation. Sans création ou innovation pas de Community manager. Soyez curieux de tout ce qui vous entoure. Réalisez une veille personnelle constante afin de voir ce qui se fait ailleurs, d’apprendre et de vous en servir comme base.

La créativité

Surtout ne vous dîtes pas : « Je ne suis pas créatif, ça ne peut pas marcher » car vous l’êtes. On l’est tous. Certains plus que d’autres. Dans l’innovation, dans la rédaction, dans les idées… La création ne passe pas que par du visuel ! Bon sans vous mentir, dans le community management c’est un gros + si vous savez utiliser Photoshop. Mais ça, c’est plus du ressort de la compétence.

L’écoute

Pour moi, on rejoint un peu la curiosité. Dans le community management l’écoute est essentielle. Je rajouterais même : le tact. Vous tomberez sûrement sur des clients récalcitrants à vos idées ou encore complètement dans le flou concernant ce qu’ils veulent. Il va vous falloir une bonne dose d’écoute afin de cerner votre client mais aussi un tact légendaire doublé d’un bon discernement si vous voulez le bichonner tout en l’invitant à vous suivre dans votre stratégie. Au-delà du client, il y a également votre communauté. Plus vous l’écouterez, plus vous aurez de chance de la garder. Mettez-vous à sa place : qu’attendez-vous d’une marque lorsque vous communiquez sur sa page ?

L’organisation

Ça peut paraître logique, mais croyez moi : que vous soyez freelance, en agence ou chez l’annonceur, il vous faudra une dose non négligeable d’organisation. Vous pensez l’être ? Alors, à coup sûr, si vous avez la qualité de base ça va vous aider. Mais ce ne sera pas suffisant. Bien qu’être organisé soit une qualité, j’ai appris à mes dépens que c’est également une compétence qui grandit et évolue au fil du temps. C’est en tombant qu’on apprend à se relever alors si vous vous sentez perdu : pas de panique !

Les compétences « essentielles »

Je mets « essentielles » entre guillemets car comme j’essaie de vous le dire depuis le début de l’article : les compétences ça s’apprend (d’ailleurs, Mounir Digital vous en apprend quelques-unes ici). Si vous ne les avez pas : retroussez vos manches et allez vous renseigner sur Google, à la bibliothèque ou avec une formation adéquate ! Je précise d’ailleurs que, pour l’instant seuls deux centres de formation délivrent un titre reconnu par l’état : L’Ifocop et l’IMCI.

La veille

On l’a évoqué en parlant de la curiosité. C’est la compétence affiliée. Sans veille, vous ne pourrez pas vous tenir à jour et comme on le sait : internet va très vite ! Ici vous trouverez de quoi vous aider à assurer une veille d’enfer !

La rédaction

On ne demande pas, bien sur, d’être un grand auteur. Mais sachez que les bonnes plumes se font de plus en plus rares et que si vous possédez ce talent, travaillez-le !

L’analyse

Essentielle. Votre client/employeur voudra savoir où en est sa campagne, quelle évolution depuis qu’il vous a fait signer un contrat etc… Vous devez être capable de lui répondre. Il existe des formations en ligne très bien pour ça !

La stratégie

Le nerf de la guerre. Ça a beau être inné chez certaines personnes, la stratégie se travaille, s’affine. Il faudra toujours vous tenir au courant de ce qui se fait ailleurs (on en revient à la veille) si « l’océan bleu » ou encore « la stratégie Canva » ne vous parlent pas, je vous invite à vous renseigner et à en apprendre le plus possible afin d’avoir un panel de stratégies à votre disposition !

La production de contenus

Oui je le mets dans qualité ET compétence, car comme dit plus haut : certains auront besoin de la travailler dès les bases et d’autres auront ce brin de créativité et ils auront « juste » besoin de pousser sur des outils (photoshop, illustrator mais aussi (ou) Canva qui fait très bien l’affaire)

Manette infographie - les qualités et compétences du community manager - Mounir digital

Pour moi, tout est dit et résumé. Je ne me suis basé que sur ma maigre expérience et non sur d’autres articles. J’avais vraiment envie de donner mon impression et mon avis en toute honnêteté. Mais si jamais vous n’êtes pas d’accord ou encore que vous avez d’autres idées, je serais plus que ravie d’en discuter avec vous !

2 réactions sur “ Quelles sont les qualités et compétences du Community Manager ? ”

  1. Abdourahamane

    Merci pour cet article qui me parle beaucoup 😊

    Eh oui, comme je le disais hier à un ami, Le CM est dorénavant aussi un SMM et ne se limite pas qu’à l’exécution.

  2. Mounir M.

    Exactement Abdourahmane

    Mais il faut quand même faire la différence entre les deux. L’un est opérationnel effectivement ( le CM ) , l’autre est plus stratégique ( SMM )

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *