Référencement Google : Quelles optimisations SEO effectuer ?

referencement-google-optimisations-seo

Gérer un site web n’est plus suffisant pour être visible sur le web. En plus d’être utile pour l’Inbound Marketing, tenir un blog et l’alimenter régulièrement est primordial pour le référencement Google de votre site web. Et pour apparaître dans les premiers résultats de recherche, il y a certaines optimisations SEO à effectuer. 

[Total : 1    Moyenne : 5/5]
  1. Choisir un mot-clé principal ou une suite de mots-clés de longue traine
  2. Privilégier les titres courts sous forme de question, ou chiffres..
  3. intégrer des mots clés synonymes en introduction
  4. penser au mobile friendly et à la recherche vocale
  5. réduire le temps de chargement
  6. optimiser les balises de titre, de méta-description, Hn, ou encore alternatives
  7. optimiser une url courte et mémorisable
  8. intégrer des liens internes et externes
  9. rédiger un contenu riche et varier les médias
  10. favoriser le partage sur les réseaux sociaux
  11. rédiger des phrases courtes
  12. mettre en avant une image d’en-tête en lien avec le thème de votre article

1. CHOISIR UN MOT-CLÉ PRINCIPAL OU UNE SUITE DE MOTS-CLÉS

Lors que l’on effectue des recherches sur Google, nous tapons des requêtes. Suite à ces requêtes des résultats apparaissent sous forme de liens. Il y a les résultats naturels ( bleus ) et les résultats payants ( annonce en vert ).

Il peut y avoir également d’autres types de résultats comme ceux de Google Shopping, la boîte à Wikipedia, la fiche Google My Business d’une entreprise ou encore la “Featured Snippet” ou encore “boîte à réponse”. 

Un article ou une page doit donc contenir un mot-clé principal ou une suite de mots-clés ( longue traîne ) en lien avec les intentions de recherches des internautes. C’est donc pour cela qu’il faut dans cette phase, “penser aux internautes”. Le mot-clé doit être également en lien avec le thème de l’article.

Exemple : Si votre article traite d’une recette pour réussir une raclette, vous n’allez pas mettre les mots-clé “Couscous” ou encore “glace” mais plutôt “Raclette” ou encore ” Comment faire une raclette “.. 

Pour trouver un mot-clé principal en lien avec votre article ou votre page, vous pouvez utiliser le planificateur de mot-clé de Google : Google Keyword AdPlanner

plannificateur de mots-clés Google

2. RÉDIGER UN TITRE COURT CONTENANT LE MOT-CLÉ PRINCIPAL

Afin de donner l’envie au lecteur d’accéder à votre page ou de lire votre article, vous devriez choisir les bons mots dans votre titre. Le titre doit contenir le mot-clé défini dans le premier point. Un titre bien optimisé augmente le nombre de clics sur celui-ci.

Privilégiez les titres courts avec des chiffres ou sous forme de question. Exemple : “Bien-être : 5 raisons de se mettre au sport”, “Comment répondre aux avis négatifs sur les réseaux sociaux.”

3. PARAMÉTRER UNE URL COURTE

Il vaut mieux être précis dans l’URL de votre page. Si votre article parle de la recette pour réussir un gâteau, vous pouvez paramétrer une URL suivante : https://votresite.fr/recette-reussir-gateau. il est toujours bien que cette URL contienne le ou les mots-clés définis dans le premier point. 

balise URL optimisations google seo - Mounir Digital

Par contre, une URL longue est mauvaise pour l’indexation d’une page sur Google. Oubliez ce type d’URL : https://votresite.fr/comment-reussir-a-faire-un-gateau-au-chocolat-rapidement-avec-les-bons-ingrédients

Concentrez-vous donc sur vos mots-clés, retirez les liens de coordinations et les liens de subordination. Vérifiez dans votre site que l’URL que vous souhaitez paramétrer est inexistante. Google déteste les contenus dupliqués. 

Si vous suivez cela, votre URL sera prête à être analysée par le bot de Google et devrait être correctement optimisé. 

4. PARAMÉTRER LES BALISES TITLE , HN , META-DESCRIPTION ET ALT

A. LA BALISE TITLE

balise TITLE optimisations google seo - Mounir Digital

La balise Title est celle qui apparaît en bleue dans les résultats de recherche mais également celle que l’on voit sur les fenêtres de navigation. Elle doit respecter un nombre de caractères afin de ne pas être tronquée par le bot de Google. L’outil SEO rank math m’informe que j’ai un champ maximum de 60 caractères. Sinon le titre sera coupé et n’apparaîtra pas en entier dans les résultats de recherche. 

B. LES BALISES H1 , H2, H3

Il existe une multitude de balises Hn pour les titres et sous-titres. Il faut savoir que Google met en avant les sites et articles de blog qui respecte la structure suivante : 

  • La balise H1 pour le titre de la page
  • La balise H2 qui reprend le titre de la page et énonce le début de l’article
  • Les balises H3 qui représentent les titres de chaque paragraphes. 

Avec le CMS que j’utilise, on peut aller jusqu’à 6 balises. Et donc jusqu’à H6. Mais je pense que la majorité des sites web qui réussissent sur le web mettent uniquement en avant les balises H1 , H2 et H3. C’est vrai que c’est un jargon  qui se rapproche des développeurs / codeurs informatiques, mais comme je vous l’ai dit dernièrement, un webmarketeur qui est compétent dans ce domaine, est un plus.


Au faite, n’oubliez pas de vous inscrire à ma newsletter pour ne rien rater de l’actualité de mon blog : 

mounir digital

Recevez les actualités digitales et astuces webmarketing chaque mois !




C. LA BALISE MÉTA-DESCRIPTION

La méta-description est une boîte qui contient le thème de l’article. On l’a voit sous le lien bleu du titre de la page sur Google. Cette méta-description est une balise SEO à optimiser avec un certains nombre de caractères. Même chose que pour le titre. Au delà de 165 caractères, Google tronque le message de celle-ci. 

balise META-DESCRIPTION optimisation google seo - Mounir Digital

Dans la méta-description, doivent figurer les mots-clés principaux ainsi que l’idée du thème de la page où de l’article. C’est ici que sont appréciés les synonymes et le champ lexical du mot-clé défini dans le premier point. 

D. LA BALISE ALT

La balise ALT est une balise qui permet aux mal voyants de retrouver un contenu via Google images. Elle est donc essentielle à renseigner pour chaque média intégré dans le corps d’un site.

balise ALT optimisations seo google - Mounir Digital

Pour optimiser une balise alternative sous WordPress, vous devrez vous rendre dans les paramètres du média. Il est préférable que cette balise puisse contenir les mots-clés principaux de votre page ou de votre article. 

Exemple : Vous mettez une image de gâteau dans votre article , dans la légende de l’image il est préférable de mettre comme balise ” Gâteau votre mot-clé principal | votre site “

5. UNE IMAGE D’EN-TÊTE

L’image d’en-tête est primordiale pour pouvoir diffuser votre article sur les réseaux sociaux. Lorsque vous intégrerez le lien en publication, une image représentant votre article apparaîtra automatiquement. 

Je vous recommande d’utiliser une image en lien avec le thème de votre page ou article. Vous parlez du transport, il vaudra mieux mettre en avant l’image d’un camion ou d’une camionnette. 

Mettez vous également en tête qu’une “image vaut mille mots” et qu’un article avec une image d’en-tête a plus de clic qu’un lien qui n’en n’a pas sur les réseaux sociaux. Moi en tout cas je le fait pour mon blog. 

image d'en-tête optimisations google seo - Mounir Digital

6. UNE COURTE INTRODUCTION

L’introduction peut-être lié à la méta-description. Elle est rédigée pour annoncer le contenu d’un article. Elle peut également porter ses fruits si on est amené à effectuer une recherche via assistant vocal. 

Comme vous l’avez vu dans cet article, j’ai parlé du contexte, j’annonce les optimisations SEO à effectuer pour optimiser son référencement naturel sur Google. 

L’introduction doit contenir un contexte, les mots-clés et des synonymes issus du même champ lexical. Quand je dis contexte, je dis se mettre d’abord à la place du lecteur. Lui rappeler qu’il a un problème et que le contenu qu’il lira lui apportera une ou des solutions. 

7. DES PHRASES COURTES

Oui, des phrases courtes pour une meilleure lisibilité. Il faut savoir que les lecteurs lisent parfois des articles en diagonale, ils n’ont pas le temps.

Et c’est ici que le webmarketer doit réussir à leur fournir rapidement une solution. Et ce par des titres courts et concis, des listes à puces et des phrases courtes. On partira du principe que la lisibilité est un facteur important pour certaines extensions WordPress.

Si vous n’êtes pas fort en syntaxe, comme c’est mon cas, vous pouvez vous faire relire par une personne tierce ou un rédacteur de votre réseau. Les phrases longues compliquent la compréhension du texte. 

8. LES LIENS INTERNES ET EXTERNES

A. LIENS INTERNES

L’ensemble des contenus d’un site peuvent être liés entre eux. Un lien d’article peut renvoyer vers la page “nos services” de votre entreprise. Cette redirection est appelée un lien interne.

L’objectif pour les liens internes sont double : maintenir un visiteur le plus longtemps possible sur un site web, et réduire au maximum le taux de rebond. C’est donc pour cela que Google estime que le maillage interne est important.

Je vous conseille de ne pas trop abuser de liens internes, deux ou trois suffisent généralement. 

( Plus haut, je vous ai mis un exemple de lien interne, alors à vous de le chercher 🙂 ) 

B. LIENS EXTERNES

Il se peut que vous souhaitez citer une source dans un article. Les visiteurs intéressés cliqueront et seront redirigés vers la page en question. Ici, ils sortent de votre environnement, et de votre site web. C’est ce que l’on appelle un lien externe. 

Ne voyez pas vos sources comme des concurrents. Si vous estimez que la source apportera une valeur ajoutée , alors mentionnez la. Je vous recommande d’intégrer des liens informatifs pour vos visiteurs. Des liens neutres comme Wikipedia, des organismes d’études, des associations, la CCI .. etc. 

Que cela soit pour les liens internes ou les liens externes, il faut soigner le texte afin de ne pas perturber la lecture de l’internaute. Il est préférable d’avoir des liens comme ” Savez-vous qu’il existe une façon de répondre aux avis négatifs sur les réseaux sociaux ? ” plutôt que d’avoir ” Pour connaître la façon de répondre aux commentaires négatifs sur les réseaux sociaux , cliquez ici ! ” 

Il faut toujours être dans une logique d’Inbound Marketing. Le lien ne doit pas être perçu comme une publicité intrusive, ou un put à clic.

9. FAVORISER LES BOUTONS DE PARTAGE SUR LES RÉSEAUX SOCIAUX

Insérer des boutons de partage sur les réseaux sociaux favorise la propagation de votre contenu sur le web. Et qui dit propagation, dit visibilité supplémentaire, dit notoriété et dit meilleur classement de votre contenu sur le web.

Afin de faciliter l’expérience utilisateur de votre lecteur, vous devez lui mettre à disposition des boutons de partage sur les réseaux sociaux. Il existe une multitude d’extensions WordPress pour votre contenu. 

Vous préférez que votre lecteur partage votre contenu en deux clics, qu’il le fasse en plusieurs étapes ?

10. RÉDUIRE LE TEMPS DE CHARGEMENT

Réduire le temps de chargement n’est pas une chose simple. Cela nécessite des compétences supplémentaires en langage informatique. Si vous en possédez , tant mieux pour vous ! 

Néanmoins il existe des solutions simples qui vous permettent de réduire le temps de chargement de vos pages web ou articles. Réduire le poids des images et vider le cache. 

Page speed insight - google seo - Mounir Digital

Pour réduire le poids des images, il existe des extensions comme Wp Imagify Optimiser qui vous permettra de le faire. Pour mesurer le temps de chargement de vos pages web , vous pouvez soit utiliser la plateforme gratuite Page Speed Insight de Google, ou encore le temps de chargement issue de Google Analytics. 

Pour ma part, le score de ma page qui redirige vers mes infographies est de 83, ce qui correspond à un temps de chargement moyen. L’outil me met préconise des améliorations à effectuer. Et parmi elles, la réduction du poids des images.  

11. PENSER À L’UTILISATION VIA SUPPORT MOBILE

Nous vivons dans un monde connecté où l’utilisation du smartphone a augmenter. Que cela soit pour consulter les réseaux sociaux, aller sur Youtube, réserver une commande via UberEats, écouter de la musique via Spotify ou autre. 

Encore une fois, il est encore ici d’expérience utilisateur ( UX ). Votre contenu doit être optimisé pour une utilisation mobile. Si vous intégrez des images, alors les textes de celles-ci doivent être visible à échelle mobile. Si ce n’est pas le cas, l’internaute devra faire un effort supplémentaire comme un zoom. Rien de plus frustrant pour un utilisateur. 

test mobile friendly - google seo - Mounir Digital

Même chose lorsque vous partagez des vidéos, ou des partages social media. Vérifiez que la taille de cette intégration soit optimisée à la largeur de votre Smartphone. Si ce n’est pas le cas la vidéo sortira du cadre de l’écran de votre Smartphone.

Pour savoir si les pages de votre site web sont adaptées à une utilisation mobile, vous pouvez utiliser la partie mobile friendly de la Search Console de Google. 

12. RÉDIGER UN ARTICLE RICHE ET LONG

Un article doit pouvoir apporter les réponses aux questionnements des internautes. Et si l’article n’est pas approfondi, le webmarketer pourra mettre en place la possibilité de télécharger des guides ou des e-books. 

Google devient de plus en plus un moteur de réponses. Nous en avons eu l’illustration avec l’apparition de la boîte à réponses ces derniers mois. Un article porte ses fruits sur la toile lorsqu’il guide pas à pas l’internaute vers la solution qu’il recherche. 

Comme le dit souvent , Olivier Andrieu, un expert reconnu en SEO , il faut ” écrire pour les moteurs de recherche en pensant aux internautes ” 

D’après plusieurs études de mes confrères proches de SEMrush, la longueur d’un article est de minimum de 800 mots. Les articles longs doivent permettre d’apporter une réelle valeur ajoutée à l’internaute. Voici les chiffres datant de 2018, qui concernent une étude réalisée sur la rédaction d’article , par SEMrush :

etude-semrush-redaction-article-optimisations-seo-google-mounir-digital

POUR RÉSUMER

Il existe surement d’autres optimisations. Et il en existera surement dans l’avenir encore. Je vous ai présenté en toute honnêteté celles que j’utilise au quotidien sur mon site web. Pour pour votre référencement Google, vous devrez : 

  • Choisir un mot-clé principal ou une suite de mots-clés de longue traine
  • Privilégier les titres courts sous forme de question, ou chiffres..
  • intégrer des mots clés synonymes en introduction
  • penser au mobile friendly et à la recherche vocale
  • réduire le temps de chargement
  • optimiser les balises de titre, de méta-description, Hn, ou encore alternatives
  • optimiser une url courte et mémorisable
  • intégrer des liens internes et externes
  • rédiger un contenu riche et varier les médias
  • favoriser le partage sur les réseaux sociaux
  • rédiger des phrases courtes
  • mettre en avant une image d’en-tête en lien avec le thème de votre article

Pour résumer visuellement mon article, je vous propose de jeter un œil à l’infographie qui reprend les 12 points énoncés précédemment

Référencement Google : 12 optimisations à effectuer ! - Mounir Digital

Améliorer son positionnement sur Google n’est pas une chose très facile. C’est très compliqué. Je le vis actuellement en toute transparence pour certains articles. C’est difficile car la concurrence est accrue dans certains secteurs. Vous pourrez le voir en utiliser le planificateur de mots-clés de Google.

C’est peut être un travail de longue haleine qui demandera de la patience, de la persévérance et de l’espoir si vous aimez le challenge du SEO comme moi . Si on fait les choses bien en matière d’optimisation, il y a de la place pour tout le monde. ! 🙂

Et vous justement, comment vous optimisez vos articles / pages pour le SEO ? N’hésitez pas à commenter cet article ! 🙂

Vous avez besoin d’un accompagnement pour l’optimisation SEO de votre site  ? Je suis prêt à vous aider !

Publié dans SEO

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *